No data was found
17 juin 2024

Combler « l’écart lié aux placements non traditionnels »

Réduction du fossé entre les institutions et les investisseurs individuels qualifiés

17 juin 2024

Combler « l’écart lié aux placements non traditionnels »

Réduction du fossé entre les institutions et les investisseurs individuels qualifiés

Commentaire

Qu’entend-on par « écart lié aux placements non traditionnels »?

Les régimes de retraite canadiens, les fonds de dotation et les fondations figurent parmi les investisseurs les plus avertis au monde – et, pendant des années, ils ont enregistré un solide rendement à long terme notamment parce qu’ils ont eu accès aux occasions de croissance, de revenu et de diversification uniques offertes par les marchés privés.1 Autrefois, les investisseurs individuels qualifiés n’avaient pas accès à ce type de placements non traditionnels. Un écart important – ce que l’on appelle « l’écart lié aux placements non traditionnels » – s’est ainsi créé entre les portefeuilles institutionnels et les portefeuilles des investisseurs qualifiés.

Les données montrent que les grandes institutions peuvent allouer jusqu’à la moitié de leurs portefeuilles aux marchés privés. En revanche, la clientèle aisée, à valeur nette élevée et fortunée investissent moins de 3 % de leurs portefeuilles aux marchés privés. Même les clients les plus fortunés des conseillers et des bureaux de gestion familiale – clientèle à valeur nette très élevée – n’allouent que 18 % de leurs placements aux marchés privés, ce qui pourrait témoigner d’une corrélation positive entre la pondération des marchés privés et la valeur nette de l’investisseur.

Qui fait des placements dans les marchés privés?

Pondération des marchés privés par type d’investisseur

À quoi est dû cet écart? L’accessibilité est l’une des principales causes du problème. De nombreux placements sur les marchés privés nécessitent un placement initial de plusieurs millions de dollars, un point d’entrée tout simplement trop élevé pour la plupart des particuliers, surtout si cela ne représente qu’une partie de leur portefeuille. La liquidité constitue également un problème, car de nombreux placements non traditionnels nécessitent un engagement en capital de plusieurs années ou plus. Bien que ces problèmes représentent un obstacle important pour les particuliers, ils touchent moins les grandes institutions, qui gèrent généralement de grands portefeuilles d’actifs, ont des besoins de liquidités plus prévisibles et négocient des horizons à plus long terme.

Arguments en faveur des placements non traditionnels

Les placements non traditionnels peuvent offrir trois principaux avantages aux portefeuilles : l’amélioration du rendement, la production de revenu et la diversification du risque grâce à une corrélation plus faible avec les actifs des marchés publics. Ces avantages ont été démontrés sur un horizon de placement à long terme6.

En réalité, pratiquement tous les Canadiens sont exposés aux placements non traditionnels, parce que nous sommes parties prenantes dans les régimes de retraite publics, comme le Régime de pensions du Canada (RPC). Le RPC affecte près de 60 % de son portefeuille aux marchés privés, dont 33 % au capital-investissement, 7 % au crédit privé et 18 % aux actifs réels comme l’immobilier et les infrastructures. Cette répartition s’inscrit globalement dans la lignée des autres huit grandes caisses de retraite du Canada, dont toutes, sauf une, attribuent plus de 40 % à des placements non traditionnels.

Répartitions dans le marché privé par les huit grandes caisses de retraite

Rapports annuels actuels (2022-2023)

Sources : Rapports annuels. Lorsqu’elle n’est pas explicitement mentionnée dans les rapports annuels, la pondération des titres de créance privés est estimée à partir des actifs de crédit de « niveau 3 » divisés par le nombre brut de placements du régime.

L’adoption généralisée des placements non traditionnels par les caisses de retraite renforce l’idée que ce type de placement peut offrir des avantages importants et complémentaires aux placements traditionnels. La question que les investisseurs qualifiés doivent se poser est donc la suivante : quelle est la meilleure façon de débloquer ces avantages pour leurs propres portefeuilles.

Mettre sur un pied d’égalité les institutions et les investisseurs qualifiés

Le paysage des placements non traditionnels connaît actuellement un changement important, puisque le secteur des placements élabore des solutions novatrices permettant aux investisseurs qualifiés d’accéder au monde des marchés privés. Par le passé, les instruments de placement du marché privé avaient tendance à utiliser des structures à capital fixe, ce qui obligeait souvent les investisseurs à engager le placement pendant une période pouvant aller jusqu’à dix ans. Pendant que les nouvelles idées dans le portefeuille étaient étudiées et examinées, l’argent était souvent mis de côté, non investi, pendant un ou deux ans. Ensuite, l’investisseur serait soumis aux appels de capital – des demandes périodiques concernant les sommes pour lesquelles il s’est engagé – ce qui peut être imprévisible.

À l’heure actuelle, les structures évolutives égalisent les chances pour les investisseurs qualifiés. Ce type de solutions peut offrir des placements minimaux moins élevés et une plus grande souplesse. Par exemple, le BMO Partners Group Fonds d’actifs de marchés privés, qui est offert aux investisseurs qualifiés canadiens, offre des souscriptions et des rachats mensuels avec préavis7 . Cela permet aux investisseurs d’étoffer leur position lorsqu’ils le désirent et d’accéder à leur argent au besoin8. Ensemble, ce sont des développements déterminants pour rendre les placements non traditionnels accessibles à un éventail beaucoup plus large d’investisseurs. Nous considérons que les investisseurs qualifiés représentent un secteur de croissance important pour les marchés privés.

Les marchés privés. Simplifiés.

L’équipe Placements non traditionnels de BMO Gestion mondiale d’actifs se concentre sur la conception de solutions qui aident les investisseurs qualifiés à atteindre leurs objectifs de placement, notamment en améliorant l’accès aux marchés privés pour les investisseurs qualifiés. Voici quelques-uns des avantages de nos solutions :

  • Souscriptions et rachats périodiques avec préavis8
  • Aucun appel de capital
  • Placements minimaux relativement faibles
  • Possibilité pour le capital de s’accumuler dans le fonds lui-même plutôt que de faire face à un risque de réinvestissement
  • Admissibilité à un compte enregistré (REER, REEI, FERR, CELI)9
  • Investir, sans s’engager

Faire des placements avec un partenaire de confiance

Sur les marchés privés, encore plus que sur les marchés publics, les personnes avec lesquelles vous faites des placements sont importantes. Les données montrent que l’écart de rendement entre les gestionnaires de placements non traditionnels du premier et du dernier quartile est beaucoup plus important que sur les marchés publics. Autrement dit, les enjeux liés à la sélection du bon gestionnaire sont nettement plus élevés pour les placements non traditionnels.

Dispersion des gestionnaires sur 10 ans – gestionnaires publics par rapport aux gestionnaires non traditionnels

Over the past 10 years, the difference in performance between the top and bottom quartile alternative investment managers has been significantly wider than in public markets.

Sources : Marchés publics : Données de Morningstar; les résultats sont fondés sur les rendements totaux sur 10 ans au 30 avril 2023. Placements non traditionnels : Données de Preqin; fondées sur les TRI des gestionnaires mondiaux de 2011 à 2020. Selon le graphique de JP Morgan.

Par conséquent, quiconque envisage d’investir dans des placements non traditionnels doit pouvoir exercer une diligence efficace à l’égard des gestionnaires et des stratégies. Les institutions comme les fonds de dotation et les caisses de retraite disposent généralement d’équipes importantes, capables d’effectuer des recherches approfondies sur les gestionnaires de marchés privés, leurs processus et leur rendement. En revanche, de nombreux conseillers comptent sur leurs équipes de recherche de gestionnaires ou l’équivalent pour filtrer les occasions en leur nom.

Les solutions de placement non traditionnelles de BMO Gestion mondiale d’actifs contribuent à résoudre ces problèmes en offrant un degré supplémentaire de diligence. Lorsque nous avons l’expertise et les antécédents prouvés, nous élaborons des produits exclusifs à l’interne. Lorsque nous n’avons pas de produits exclusifs, nous adoptons une approche axée sur la recherche pour repérer les gestionnaires mondiaux et nous nous associons à eux pour répondre aux besoins des investisseurs canadiens qualifiés.

Le BMO Partners Group Fonds d’actifs de marchés privés en est un exemple. Après un processus de sélection d’un an, Partners Group a été sélectionné par BMO Gestion mondiale d’actifs en raison de ses 30 ans d’expérience sur les marchés privés – notamment le capital-investissement, le crédit privé, l’immobilier et les infrastructures – ainsi que de sa gestion des fonds de marchés privés permanents depuis plus de 20 ans et de ses 147 milliards de dollars américains d’actifs sous gestion10. BMO Gestion mondiale d’actifs a intentionnellement élaboré une stratégie adaptée au marché canadien afin de tirer parti des avantages des placements non traditionnels pour ses clients qualifiés.

Grâce à des fonds comme le BMO Partners Group Fonds d’actifs de marchés privés, les conseillers peuvent réduire « l’écart lié aux placements non traditionnels » dans les portefeuilles de leurs clients, ce qui leur permet de profiter des avantages des marchés privés – rendement, revenu et diversification potentiellement améliorés – qui n’étaient auparavant offerts qu’aux institutions.

Pour en savoir plus

sources

Footnotes

1 Article du site de la Chartered Alternative Investment Analyst Association, « Impact Alternatives: Enhancing Portfolio Returns and Global Good, » 3 février 2022.

2 Rapports annuels du RPC (2019, 2022) (le pourcentage de capital-investissement du RPC en 2022 est tiré du total de la figure 10.3.2 : Échéances).

3 Rapports annuels de la CDPQ (2016, 2019, 2022). Même si la CDPQ ne fait pas de distinction entre le capital-investissement et les titres de créance de sociétés ouvertes, elle a souligné que le capital-investissement a été un facteur clé du rendement positif des titres à revenu fixe en 2016 et en 2022 (cdpq.com).

4 Rapports annuels de la BCI (2015‒2016, 2018‒2019, 2021‒2022). Même si la BCI ne fait pas la distinction entre les titres de créance privés et les titres à revenu fixe publics, elle a noté qu’un montant net de 2,1 G$ avait été investi dans des titres de créance privés en 2021‒2022.

5 Bain & Company, Global Private Equity Report 2023; Preqin, GlobalData.

6 Article du site de la Chartered Alternative Investment Analyst Association, « Impact Alternatives: Enhancing Portfolio Returns and Global Good, » 3 février 2022.

7 Les investisseurs peuvent souscrire des actions mensuellement et rajuster périodiquement leur position, sous réserve de restrictions de rachat, de frais de rachat anticipés et de retards de rachat.

8 Les demandes de rachat peuvent être assujetties à certaines restrictions, à des frais de rachat anticipés et à des retards de rachat.

9 Sous réserve de certaines conditions réglementaires.

10 Non audité, y compris toutes les sociétés affiliées de Partners Group, au 31 décembre 2023. Actifs détenus à l’échelle mondiale.

Avis juridiques :

BMO Gestion mondiale d’actifs est une marque de commerce sous laquelle BMO Gestion d’actifs inc. et BMO Investissements inc. exercent leurs activités.

La documentation ci-jointe vous est fournie étant entendu que vous en compreniez et acceptiez les limites inhérentes, que vous ne vous y fierez pas pour prendre ou recommander une décision de placement à l’égard des titres qui pourraient être émis et que vous l’utiliserez uniquement pour réfléchir à votre intérêt préliminaire à investir dans une transaction du type décrit aux présentes. Un placement dans le BMO Partners Group Fonds d’actifs de marchés privés (le Fonds BMO PG) ou dans tout autre titre de fonds non traditionnel décrits dans les présentes est spéculatif. Une souscription de parts du Fonds BMO PG ou de tout autre titre de fonds non traditionnel ne doit être envisagée que par les personnes qui sont financièrement en mesure de maintenir leur placement et qui peuvent supporter le risque de perte associé à un placement dans le Fonds BMO PG ou dans tout autre titre de fonds non traditionnel. Les investisseurs éventuels devraient consulter leurs propres conseillers juridiques, fiscaux, en placement et financiers indépendants avant d’acheter des parts du Fonds BMO PG ou tout autre titre de fonds non traditionnel, afin de déterminer la pertinence de ce placement par rapport à leurs objectifs financiers et de placement et par rapport aux conséquences fiscales d’un tel placement. Les investisseurs éventuels doivent tenir compte des risques décrits dans la notice d’offre confidentiel (OM) du Fonds BMO PG ou dans la documentation pertinente relative à l’offre de titres de fonds non traditionnels avant d’acheter des parts du Fonds BMO PG ou tout autre titre de fonds non traditionnel. L’un ou l’ensemble de ces risques, ou d’autres risques encore inconnus, peuvent avoir une incidence négative importante sur les activités du Fonds BMO PG, sur les activités d’un autre fonds non traditionnel ou sur le rendement pour les investisseurs. Entre autres, consultez la rubrique « Objectif de placement, stratégie de placement et certains risques » de la notice d’offre du Fonds BMO PG.

En plus des risques décrits dans la notice d’offre du Fonds Marchés privés BMO Partners Group, le Fonds Marchés privés BMO Partners Group assumera les risques associés au Partners Group BMO Master Limited (fonds maître) en proportion du montant du placement du Fonds Marchés privés BMO Partners Group dans le fonds maître. Les investisseurs éventuels qui investissent dans le Fonds Marchés privés de Partenariats de BMO doivent donc examiner attentivement les risques décrits sous les rubriques « Certains facteurs de risque », « Risques liés aux activités et à la structure », « Risques liés au conseiller », « Risques liés aux placements » et « Limites de la divulgation » de la notice d’offre du fonds maître.


« BMO (le médaillon contenant le M souligné) » est une marque de commerce déposée de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

Perspectives

17 juillet 2024

Politique et profits : Trouver des gains pendant une année électorale

La bonne nouvelle, c’est qu’elle demeure en assez bonne position et que nous ne voyons aucun signe dans le marché qui nous inquiète suffisamment pour justifier une importante aversion pour le risque.
Banner image of vehicle shifter with stock market graphic overlay
21 juin 2024

Passez au point neutre : arguments pour une prudence optimiste

Les vents du changement soufflent. Début juin, la Banque de Le Canada (BdC) est devenu la première des grandes banques centrales du monde à abaisser les taux d’intérêt.
17 juin 2024

La solution permanente

Les marchés privés peuvent augmenter les rendements et diversifier le risque en délaissant les placements publics.
17 juin 2024

Présentation d’Altitude

Notre objectif fondamental est de démystifier les placements non traditionnels.
12 juin 2024

Importance croissante de la cybersécurité : ce que les investisseurs doivent savoir

Alors que le monde devient de plus en plus connecté, les investisseurs pourraient négliger les risques liés à la cybersécurité et à la sécurité des données dans divers secteurs.

Cinq éléments clés à retenir du Rapport annuel sur l’investissement responsable de 2023

Un résumé des grands événements mondiaux, des initiatives ESG et des changements réglementaires qui se sont produits en 2023.