No data was found
17 juin 2024

La solution permanente

Relever les défis des fonds à capital fixe

17 juin 2024

La solution permanente

Relever les défis des fonds à capital fixe

Commentaire

Les marchés privés peuvent augmenter les rendements et diversifier le risque en délaissant les placements publics. Pourtant, par le passé, ils ont été principalement adoptés par les institutions, tandis que les conseillers en gestion privée ont été plus lents à choisir ces solutions. L’une des principales raisons pour lesquelles la gestion privée n’a pas progressé réside dans la façon dont les fonds qui offrent une exposition à ces catégories d’actif ont traditionnellement été structurés.

Plus précisément, les structures de fonds à capital fixe ont été la méthode la plus courante pour accéder au capital-investissement, aux titres de créances privées et aux actifs réels. Cet instrument de placement est assorti d’une période de collecte de fonds distincte au cours de laquelle les investisseurs s’engagent à participer à la transaction, mais l’instrument n’appelle pas le capital tant qu’il n’a pas trouvé d’occasion attrayante. Les investisseurs choisissent quand s’engager, mais les gestionnaires contrôlent le rythme des placements réels. De plus, les investisseurs ne peuvent généralement pas faire racheter leur placement pendant la durée de vie du fonds et ne reçoivent des espèces qu’à la liquidation des placements sous-jacents.

En revanche, les solutions permanentes permettent de surmonter ces points d’achoppement de la gestion privée en autorisant les souscriptions et les rachats périodiques, sous réserve de certaines restrictions et de certains contrôles), et en assumant elles-mêmes la responsabilité de l’investissement et du réinvestissement du capital. Ce n’est pas une coïncidence si les solutions permanentes sont devenues un format de fonds de plus en plus populaire sur les marchés privés au moment même où les gestionnaires d’actifs se tournent vers le circuit de la gestion privée pour collecter des fonds.

Obstacles associés aux fonds à capital fixe

Il peut s’avérer difficile de mettre en œuvre des fonds à capital fixe au sein de la gestion privée pour trois raisons principales :  
  • Longues périodes d’immobilisations– Habituellement, les fonds à capital fixe ont une durée de vie de 10 à 12 ans, sans possibilité de retirer des liquidités à la demande. Les clients de la gestion privée ne sont pas tous à l’aise à l’idée d’être coincés dans un produit dans le cadre duquel ils n’ont pas accès à leurs liquidités.
 
  • Montant engagé non investi– Le montant engagé n’est pas investi tant que le gestionnaire n’a pas fait de placement. Le conseiller devra élaborer un programme pour que l’argent soit investi ailleurs afin qu’il ne reste pas inutilisé dans l’attente d’un appel de capital du gestionnaire. Puisque l’appel de capital est une obligation légale qui doit être respectée en seulement quelques jours, la plupart des conseillers conserveront l’argent dans des placements liquides assimilables à des espèces.
  •  
  • Difficultés opérationnelles – Les conseillers assument le risque de réinvestissement dans une structure à capital fixe. À mesure que les distributions issues des liquidations sont versées à l’investisseur, le capital est généralement redéployé dans le volet de liquidité avec un rendement inférieur aux prévisions par rapport au taux de rendement interne du fonds à capital fixe initial. Pour s’assurer que des transactions à capital fixe sont toujours disponibles pour le redéploiement du capital, le conseiller doit consacrer beaucoup de temps à l’analyse et à l’examen de nouvelles émissions.
Close-up of a person planting a young fir tree in the forest.

La structure permanente offre des solutions à des difficultés auxquels les conseillers doivent faire face lorsqu’ils tentent d’accéder aux marchés privés.

Comme il est impossible de racheter des parts d’une transaction à capital fixe, un conseiller n’est pas en mesure de rééquilibrer le portefeuille. Cette situation peut être à l’origine de « l’effet de dénominateur », lorsque la répartition sur les marchés privés dépasse le seuil établi dans l’énoncé de politique de placement à mesure que les marchés publics reculent. À l’inverse, un conseiller ne peut pas ajouter les profits tirés des marchés publics dans un fonds à capital fixe, la répartition ayant déjà été établie.

Les fonds à capital fixe ont certainement leur place dans les portefeuilles des clients à valeur nette très élevée afin d’obtenir une exposition pure aux marchés privés, mais il existe une autre option pour offrir un point d’entrée plus démocratisé.

La solution permanente

À BMO Gestion mondiale d’actifs, nous avons mis au point des fonds d’actifs de marchés privés à capital variable, également connus sous le nom de fonds « permanents ».

La structure permanente permet aux conseillers de relever certains défis auxquels ils font face lorsqu’ils tentent d’accéder aux marchés privés. Grâce à une structure plus conviviale pour les conseillers sur le plan de la mise en œuvre, un plus grand nombre d’investisseurs individuels pourront obtenir une exposition aux marchés privés.

Les trois principales différences entre les structures permanentes et les fonds à capital fixe sont les suivantes :
  • Achat à l’envie et vente au besoin1 – Dans une structure permanente des marchés privés, le conseiller peut faire des acquisitions mensuellement, ce qui signifie que tous les clients appropriés seront exposés au même fonds, quel que soit moment où le conseiller intègre le client. Ces structures permanentes sont également dotées de vannes de liquidité intégrées, sous réserve de certaines conditions et de certains contrôles, qui peuvent permettre au conseiller de procéder à un rachat plutôt que devoir attendre la liquidation des placements sous-jacents. Cette structure présentera, de par sa nature, un effet négatif des liquidités plus élevé pour le volet de liquidité, mais le compromis est que l’investisseur peut procéder à un rachat avec préavis2.
 
  • Déploiement rapide du capital– Historiquement, les fonds à capital fixe ont été assujettis à des restrictions en matière d’appels de capital; un investisseur s’engage à investir un certain montant, mais ce capital reste inutilisé jusqu’à ce que le gestionnaire le demande. En revanche, un dollar investi aujourd’hui dans un fonds permanent sera déployé dans le fonds dès le premier jour. Les fonds permanents peuvent également enregistrer un TRI plus stable – c’est-à-dire le taux de rendement sur le capital réellement investi – parce que le fonds s’efforce de déployer le capital à partir du moment où il est investi. Le modèle à souscription ouverte permet au gestionnaire de continuer à acquérir de nouveaux fonds, en accumulant le rendement au fil du temps.
 
  • Transfert du risque de réinvestissement des conseillers au fonds– Habituellement, il faut quatre engagements de fonds à capital fixe par an pour reproduire le même cycle qu’un fonds permanent. Il faut donc beaucoup de temps à un conseiller pour trouver, gérer et financer ces placements, ce qui rend difficile la mise sur pied d’un portefeuille de clients d’un point de vue opérationnel. Pour qu’un fonds permanent porte ses fruits, le gestionnaire doit disposer d’une plateforme établie de placements sur les marchés privés afin de recycler continuellement le capital et de repérer de nouveaux placements. À l’inverse, dans le modèle à capital fixe, l’argent est distribué aux investisseurs une fois qu’un actif est vendu ou que la position est liquidée, et il incombe au conseiller de trouver un placement adapté sur les marchés privés.

    Grâce à une structure évolutive, le conseiller peut rééquilibrer les portefeuilles, car il est possible d’investir de nouveau dans le fonds ou de le racheter avec préavis, sous réserve de certaines conditions et de certains contrôles. En gérant activement le portefeuille, le conseiller est en mesure de modifier de façon dynamique les placements au besoin.

L’avantage BMO

Nous avons adopté cette approche pour collaborer avec des gestionnaires d’actifs de premier plan du monde entier qui ont une bonne réputation et ont fait leurs preuves dans la gestion de structures permanentes. Nos solutions permanentes sont structurées avec des circuits de liquidité et une gestion de trésorerie qui correspondent aux clauses de rachat du fonds. Au moyen de notre diligence raisonnable approfondie, nous veillons à ce que le gestionnaire ait suffisamment de moyens pour trouver de nouveaux placements afin d’atténuer le risque de réinvestissement.

Le BMO Partners Group Fonds d’actifs de marchés privés  est un exemple de partenariat en action : un accès tout-en-un aux marchés privés. Sous réserve de certaines conditions et de certains contrôles, il intègre des liquidités pour garantir que des espèces sont disponibles aux fins de rachat sans perturber les stratégies de placement à long terme du fonds. Le fonds cherche à produire des rendements compétitifs, mais il conserve également une liquidité élevée, une combinaison rare dans les placements sur les marchés privés.

Et ce n’est que le début. BMO Gestion mondiale d’actifs s’engage à élaborer des solutions qui offrent une diversification élargie, ainsi qu’une volatilité potentiellement réduite et des rendements améliorés pour les clients, en créant des compléments intéressants et en les intégrant à leurs portefeuilles des marchés publics.

sources

Footnotes

1 Les demandes de rachat sont assujetties à des modalités précises du Fonds, et peuvent être assujetties à certaines restrictions, à des frais de rachat anticipé et à des retards de rachat.

 

2 Dans le cas du BMO Partners Group Fonds d’actifs de marchés privés, les rachats mensuels sont possibles avec un préavis de 3 mois (plus 5 jours ouvrables) avant le jour de négociation pertinent jusqu’à concurrence de 7,5 % de la valeur liquidative du fonds par mois, de 20 % par trimestre et de 25 % par an. Sous réserve de certaines conditions, les paiements de rachat seront généralement effectués dans les 45 jours ouvrables suivant le jour de négociation pertinent. Des frais de rachat anticipé de 2 % sont également exigés au cours des deux premières années suivant la date de la souscription initiale d’un porteur de parts au fonds.

Avis juridiques :

BMO Gestion mondiale d’actifs est une marque de commerce sous laquelle BMO Gestion d’actifs inc. et BMO Investissements inc. exercent leurs activités.

 

La documentation ci-jointe vous est fournie étant entendu que vous en compreniez et acceptiez les limites inhérentes, que vous ne vous y fierez pas pour prendre ou recommander une décision de placement à l’égard des titres qui pourraient être émis et que vous l’utiliserez uniquement pour réfléchir à votre intérêt préliminaire à investir dans une transaction du type décrit aux présentes. Un placement dans le BMO Partners Group Fonds d’actifs de marchés privés (le Fonds BMO PG) ou dans tout autre titre de fonds non traditionnel décrits dans les présentes est spéculatif. Une souscription de parts du Fonds BMO PG ou de tout autre titre de fonds non traditionnel ne doit être envisagée que par les personnes qui sont financièrement en mesure de maintenir leur placement et qui peuvent supporter le risque de perte associé à un placement dans le Fonds BMO PG ou dans tout autre titre de fonds non traditionnel. Les investisseurs éventuels devraient consulter leurs propres conseillers juridiques, fiscaux, en placement et financiers indépendants avant d’acheter des parts du Fonds BMO PG ou tout autre titre de fonds non traditionnel, afin de déterminer la pertinence de ce placement par rapport à leurs objectifs financiers et de placement et par rapport aux conséquences fiscales d’un tel placement. Les investisseurs éventuels doivent tenir compte des risques décrits dans la notice d’offre confidentiel (OM) du Fonds BMO PG ou dans la documentation pertinente relative à l’offre de titres de fonds non traditionnels avant d’acheter des parts du Fonds BMO PG ou tout autre titre de fonds non traditionnel. L’un ou l’ensemble de ces risques, ou d’autres risques encore inconnus, peuvent avoir une incidence négative importante sur les activités du Fonds BMO PG, sur les activités d’un autre fonds non traditionnel ou sur le rendement pour les investisseurs. Entre autres, consultez la rubrique « Objectif de placement, stratégie de placement et certains risques » de la notice d’offre du Fonds BMO PG.

Certains énoncés contenus dans le présent document peuvent constituer des déclarations prospectives, notamment ceux où l’on trouve les expressions « s’attendre à », « prévoir » et des mots et locutions semblables. Les déclarations prospectives ne sont pas des données historiques; elles correspondent plutôt aux prévisions ou aux attentes actuelles de BMO Gestion d’actifs en ce qui a trait à des résultats ou à des événements futurs. Ces déclarations prospectives sont assujetties à un certain nombre de risques et d’incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats ou les événements réels différeraient sensiblement des prévisions ou des attentes actuelles. Même si BMO Gestion d’actifs inc. estime que les hypothèses inhérentes aux déclarations prospectives sont raisonnables, ces dernières ne garantissent en rien les résultats futurs. Nous mettons donc en garde le lecteur de ne pas se fier indûment à ces déclarations en raison du caractère incertain qui leur est inhérent. BMO Gestion d’actifs inc. ne s’engage d’aucune façon à mettre à jour ou à réviser publiquement ses déclarations ou données prospectives, que ce soit par suite de nouvelles données, d’événements futurs ou d’autres facteurs qui auraient une incidence sur ces données. sLe rendement passé n’est pas indicatif des résultats futurs ou garant des résultats futurs.

 

« BMO (le médaillon contenant le M souligné) » est une marque de commerce déposée de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.

Perspectives

17 juillet 2024

Politique et profits : Trouver des gains pendant une année électorale

La bonne nouvelle, c’est qu’elle demeure en assez bonne position et que nous ne voyons aucun signe dans le marché qui nous inquiète suffisamment pour justifier une importante aversion pour le risque.
Banner image of vehicle shifter with stock market graphic overlay
21 juin 2024

Passez au point neutre : arguments pour une prudence optimiste

Les vents du changement soufflent. Début juin, la Banque de Le Canada (BdC) est devenu la première des grandes banques centrales du monde à abaisser les taux d’intérêt.
17 juin 2024

Combler « l’écart lié aux placements non traditionnels »

Autrefois, les investisseurs individuels qualifiés n’avaient pas accès à ce type de placements non traditionnels.
17 juin 2024

Présentation d’Altitude

Notre objectif fondamental est de démystifier les placements non traditionnels.
12 juin 2024

Importance croissante de la cybersécurité : ce que les investisseurs doivent savoir

Alors que le monde devient de plus en plus connecté, les investisseurs pourraient négliger les risques liés à la cybersécurité et à la sécurité des données dans divers secteurs.

Cinq éléments clés à retenir du Rapport annuel sur l’investissement responsable de 2023

Un résumé des grands événements mondiaux, des initiatives ESG et des changements réglementaires qui se sont produits en 2023.